Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 16:04

Inauguration des Guillemins : dommage, ça aurait pu être bien !

21/09/2009 10:00

Tous les ingrédients de la réussite étaient réunis. La soirée avait des allures d'été indien. La foule affluait en masse. Le nom de Franco Dragone promettait un spectacle d'exception. Même le Prince Philippe était présent pour couper le ruban (prédécoupé, histoire d'éviter tout accident).

[...]

Lorsque le décompte s'enclenche, l'ambiance s'enflamme. Puis retombe comme un soufflé. « Mais il est où, le spectacle ? ». Difficile effectivement d'apercevoir la scène, tant la foule est compacte.

On envisage alors une autre solution : les écrans géants. Des écrans qui n'avaient de grand que le nom. Trop petits, trop peu nombreux (seulement deux) et très mal disposés (à hauteur d'homme).

[...]
Heureusement, le feu d'artifice, digne d'un 14 juillet parisien ou d'une fête nationale belge, était sublime. De quoi consoler ceux qui regrettaient déjà de ne pas être restés dans leurs fauteuils.

 

Mélanie Geelkens pour Le Vif l'Express

 

 

 

La journaliste exprime très bien ce que j'ai ressenti ce soir-là, c'est pourquoi je me suis permise d'insérer une grande partie de son article.

Difficile de vivre cette suite d'instants censés être magiques, sans pratiquement rien voir, même sur écran dit géant... Une grande déception en somme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Cette Cité que l'on appelle ardente
commenter cet article

commentaires

colette 25/09/2009 00:42


Tu vis en Belgique Petit Poucet rêveur ?


Petit Poucet rêveur 26/09/2009 09:36


Oui, je vis dans ce petit pays-là...


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace