Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 21:58

 

 

 

 

Il est au cours d'une vie, des moments de grande perplexité, d'abattement, 

 de doutes inexorables. De désespoir et de dénuement.

Il est aussi des moments d'exaltation, de pure extase où les étoiles sont à

portée de main. 


Dans cette suite de jours sinueux, avec ses méandres de tourments, cette 

 suite de jours où l'obscurité se fait croissante au point de me demander

si la lumière jaillira de nouveau, j'ai vécu samedi soir des instants inégalables,

inoubliables. Prodigieux. Des instants d'exception.


Je sais que j'ai déjà parlé longuement de Wayne Marshall mais je ne peux

passer sous silence ce concert auquel j'ai eu le grand bonheur d'assister. 

Je suis heureuse que la vie m'ait fait ce cadeau-là. Imaginez un homme

qui dirige un orchestre philharmonque depuis son piano pour le Concerto

en fa de Gershwin. Grandiose !

 



Rien que du Gershwin pour ce concert éblouissant qui a transporté les spectateurs

dans un vertige d'émotion et à l'issue duquel Wayne Marshall a reçu une ovation

remarquable. 

Dès que possible, sa musique rentrera  à la maison et je fermerai les yeux pour

toucher à nouveau les étoiles.

 

 

Le site de Wayne Marshall 

Le site de l'OPL

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Au quotidien
commenter cet article

commentaires

MULLER Géraldine 30/06/2010 20:07


Ton texte a fait passer avec beauté le plaisir de la musique. Vivent les notes, les mots et les étoiles!
bises amicales; je t'embrasse très fort
Geraldine


Petit Poucet rêveur 30/06/2010 21:06



Merci Géraldine...C'est un beau trio : notes, mots, étoiles...De quoi nourrir un  Petit Poucet rêveur !


Bises, Géraldine, et un bon début de juillet :)



Pâques 27/06/2010 23:39


Une jolie parenthèse! Quelle joie aussi que de voir son enfant évoluer et s'envoler vers son accomplissement.
Bonne nuit :-)
Marcelle


Petit Poucet rêveur 28/06/2010 09:40



Je crois que tes mots s'adressent davantage à "Fin de parours" qu'à Wayne Marshall :)


Mais musique ou paroles, l'art se rejoint...


Merci, Marcelle !



Quichottine 25/06/2010 22:56


Sourire.. Mon commentaire est parti trop vite.

Passe une belle fin de semaine, Petit Poucet. Bonne nuit.


Petit Poucet rêveur 26/06/2010 20:39



Cela arrive aussi aux expérimentées les plus fines :)


Il fait beau...Une douce soirée à toi...



Quichottine 25/06/2010 22:55


J'aime bien quand on peut toucher les étoiles en fermant les yeux...

C'est très beau.


Petit Poucet rêveur 26/06/2010 20:37



Et moi donc...Voilà une belle connivence...


Merci, Quichottine.


 



Clo :0038: 25/06/2010 14:57


Cela fait du bien parfois une telle lumière dans le tunnel :)
Je croyais être abonnée à ta NL, et j'étais surprise de ne rien recevoir ....
Je répare cet oubli tout de suite !!!
Bises :)


Petit Poucet rêveur 25/06/2010 15:54



Oui, Clo, c'est une lumière magnifique ! Elle m'a fait un bien fou...


Merci pour ta fidélité !


Bon week-end, Clo.



Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace