Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:44



Dimanche j'étais trop fatiguée pour écrire quoi que ce soit - la journée  a été longue, et hier soir quand j'ai voulu le faire, je n'ai pas pu pour cause de maintenance.
A peine deux jours d'absence et c'est déjà presque mort. Si je passe un jour sans aller rendre visite à quiconque et bien il n'y a pas de surprise, c'est absolument désert chez moi. Enfin pas tout à fait. J'ai eu la surprise aujourd'hui de voir arriver Annick qui a pris un peu de temps et qui s'installe doucement, à son aise.
Pourquoi est-ce que je parle de ça, ce n'est pas le propos du jour mais je crois que cela m'agace. Je pensais tout à l'heure à une de mes visiteuses en particulier qui n'est plus venue depuis un certain temps. Je n'ai plus été chez elle donc elle n'a apparemment aucune envie de passer chez moi. Je ne pense pourtant pas être comme ça, je l'espère en tous cas. On apprend aussi énormément sur les autres avec ce monde dit virtuel.
Mais après cette digression, si je revenais à ce week-end dont je n'ai pas fini de parler...

Je ne vais pas tout vous raconter, c'est impossible. Et je ne suis pas sûre que cela vous intéresserait...

Samedi l'atelier s'est terminé avec un texte lu par Frédérique. Deux fois. Lors de la  première lecture on pouvait prendre des notes. Lors de la deuxième, on devait écouter sans rien écrire. Ensuite elle nous a demandé de réécrire le texte avec nos propres mots. Le lendemain, nous avons passé notre feuille avec notre texte à notre voisine de gauche. ( Il n'y avait qu'un seul homme dans le groupe).
Nous nous trouvions donc avec le texte de quelqu'un d'autre. Il fallait le lire et ensuite le réduire à trois phrases. Pas trois lignes mais trois phrases. Ensuite réduire à trois mots. Passer la feuille à sa voisine de gauche. Et là, avec les trois phrases et les trois mots que nous avions sous les yeux, redévelopper une histoire.

Après ce travail d'écriture-là, tour de table et lecture des quatre éléments : le texte réécrit par
quelqu'un d'autre, les trois phrases et les trois mots écrits par quelqu'un d'autre et enfin son propre texte, le dernier, redéveloppé à partir des phrases et des mots.

Je ne sais pas si c'est clair...A vous de me le dire.

Après chaque lecture des quatre éléments, échanges et commentaires de Frédérique destinés à nous amener à découvrir les différents points de vue de la narration, les différents styles d'écriture, etc.  


Je ne vois pas l'intérêt, ici, de vous montrer un de mes textes puisque vous n'avez pas entendu le texte de départ...


Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Ecrire
commenter cet article

commentaires

Renard 06/02/2010 01:43


Tu as été très claire dans ton explication, c'est un exercice que je n'ai jamais fait, et qui m'aurait passionnée...

Pour les absences, ne t'en fais pas, tu sais bien que certains ne passent que pour avoir un retour... tu sais ce que j'ai fait? j'ai supprimé des inscrit(e)s à ma newsletter, car ce recours aux
"bons procédés" m'agace, et comme toi, comme depuis janvier j'étais malade avec maintenant une immense lassitude, et bien quand je suis revenue au bout de deux semaines, certains m'avaient déjà
enlevée de leurs liens (où ils m'avaient mise sans que je demande rien)... alors, tout était dit...

Moi, je préfère passer une (des fois deux) fois par semaine, quitte à retourner en arrière et reprendre les articles que j'ai loupés, ça fait comme une conversation comme ça..

Et ainsi, je visite deux ou trois personnes à fond, et je ne passe pas mes journées sur le net..

Bon, je file sur l'article suivant.


Petit Poucet rêveur 07/02/2010 09:12


Merci Renard. J'aime cette conversation..


Pâques 04/02/2010 20:15


Bonsoir Petit Poucet,
Grâce aux ateliers d'écriture, nous semons des petits cailloux blanc dans l'imaginaire pour trouver notre chemin et le chemin des autres
Bisous
Marcelle


Petit Poucet rêveur 04/02/2010 21:46


Des petits cailloux blancs dans l'imaginaire...ça convient tout à fait à un Petit Poucet rêveur...
Merci Marcelle. Une bonne fin de soirée à toi.


Quichottine 04/02/2010 16:55


Un sourire...

Tu vois, ce n'est pas simple, lorsqu'on s'absente trop longtemps.
Je viens de passer une dizaine de jours loin de l'ordinateur, contre mon gré, mais sans pouvoir faire autrement puisque je n'avais aucune liaison possible avec le web.

En rentrant, je savais que, forcément, je ne pourrais pas tout faire à la fois... répondre, rendre des visites, retrouver mes propres marques dans une administration qui n'arrête pas de
changer.

Mais je me dis toujours que les visiteurs vont comprendre que je ne peux pas être chez tous en même temps, mais que je fais tout peu à peu.

Je crois que non, finalement.

Je crois que l'on ne devrait jamais être "fidèle" à un blog, parce que lorsqu'on est obligé de s'absenter, que c'est long, l'absence a un goût d'abandon. Tu ne crois pas ?

Allez, je plaisante, parce que j'espère que là, tu ne pensais pas à moi. :)

J'espère que l'expérience que tu vis avec cet atelier d'écriture te fait progresser dans la tienne, t'enrichit du regard de l'autre.

Bisous, Petit Poucet, prends soin de toi.


Petit Poucet rêveur 04/02/2010 21:40


Sourire...En voyant ton nom...Je comptais passer chez toi aussi mais tu m'as devançée :)
Je sais que ce n'est pas simple, je commence à m'en rendre compte...
Bien sûr que tu ne peux pas être partout en même temps, personne d'ailleurs, quelle idée...
Je te répondrai en privé sinon ça va être trop long...J'essaie vraiment de faire ça demain (je sais ça fait un bout de temps aussi, mea culpa...) sinon je mériterai un blâme :)
Je suis en tous cas heureuse de te retrouver.
A demain.


Lali 04/02/2010 01:09


C'est devant un exercice aussi fort, aussi troublant, aussi motivant que l'écrivain peut s'approprier son propre imaginaire...
Exercice hélas! que les professeurs d'université sont loin d'offrir; enfin ils ne le faisant pas de mon temps du moins!


Petit Poucet rêveur 04/02/2010 08:28


J'ai entendu effectivement que les ateliers d'écriture rentraient à l'université aux Etats-Unis et au Canada...Mais comment ? Je dois dire que cela me rend assez perplexe...On forme des "têtes" à
l'université, rien d'autre je crois...
Mais je serais ravie que tu m'en parles davantage puisque c'est ton parcours...
Merci Lali.


chantal 02/02/2010 23:33


Un parcours du combattant sur l'écriture qui nécessite bien des qualités ! Même si les participants sont bienveillants à la lecture des textes écrits, il doit-être très émouvant de faire ce genre
d'exercice ! Tu as du mérite Petit Poucet Rêveur d'avoir franchi ce pas, même si tu as déjà l'entraînement !

Ma chaleureuse pensée !


Petit Poucet rêveur 03/02/2010 20:26


J'ai surtout de la chance de pouvoir ces ateliers chaque fois avec des femmes géniales !
Merci Chantal !


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace