Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:06

 

Il y a quelque temps j'ai lu, chez Gazou, des citations très fortes sur la vie. 

 

Un jour, sur une belle carte avec un visage d'enfant, j'ai lu celle-ci

que j'ai vite griffonnée sur un bout de papier :

 

 

" On se demande si la vie a un sens...et puis

on rencontre des êtres qui donnent un sens

à la vie.

                                                                                    Brassaï.


 

 

Le passage par Wikipédia vaut le détour...

Pour vous donner envie d'en savoir plus je dirai qu'il fut photographe

(français d'origine hongroise) mais aussi peintre, sculpteur et écrivain !

Il s'est lié d'amitié avec Jacques Prévert (notamment...) et une de ses

photographies illustre le recueil "Paroles" paru en 1946...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article

commentaires

Mahina 04/07/2010 22:26


Voilà une phrase à garder au fond de son coeur, elle est si vraie...


Petit Poucet rêveur 05/07/2010 22:39



Je sais que tu vas la garder...


Merci, Mahina. Ton passage me fait très plaisir.



Clo :0038: 04/07/2010 20:24


Je suis une incurable curieuse lol
Bisous :)


Petit Poucet rêveur 04/07/2010 20:33



Comme tu as raison ! Cette curiosité-là fait avancer et grandir ! 


Merci, Clo,  pour ce petit clin d'oeil supplémentaire :)


 



MULLER Géraldine 04/07/2010 19:51


Merci pour cette méditation; la rencontre... cela peut être tout et surtout ce à quoi on ne songe pas:
le titre d'un livre, un mot singulier sur une affiche,
une lumière qui a changé, un rayon un peu plus bleu,
un vent plus doux,
une feuille qui se balance, une bulle au bout de nos doigts
un cerf-volant qui danse au-dessus du rire de la mer.
Mais c'est aussi... ce sourire échangé, inconnu dans sa beauté... qu'il ne faut pas retenir
pour mieux préserver le souvenir.
Bises, Petit Poucet rêveur, et à bientôt sur mail; j'attends d'être en vacances. Toujours aussi contente de te lire.
Geraldine


Petit Poucet rêveur 04/07/2010 20:39



 


Merci à toi, Géraldine ! J'aime cette rencontre à travers tes mots ! Une rencontre peut être tout cela...


Tu n'es donc pas encore en vacances, j'espère que c'est pour bientôt :)


A bientôt alors...


Bises, Géraldine.



Lali 04/07/2010 19:38


Ah! Brassaï... et tout de suite je pense à certaines photos, à une sculpture... et me vient l'envie de sortir des rayons le livre que m'avait envoyé ma correspondante de Roumanie...


Petit Poucet rêveur 04/07/2010 20:30



 


Je ne connais pas encore ses photos...En fait , je ne connais de lui que ce que j'ai lu sur Wikipédia...


Je me demande dans combien de pays tu connais quelqu'un :) Ton univers est si riche qu'il ne cesse de m'émerveiller et m'impressionner...


Quand je découvrirai ta bibliothèque, je pressens que ce sera un grand moment...Tu vois, je ne désespère pas d'y arriver, malgré les embûches sur ma route...


Je t'embrasse.


 



Clo :0038: 04/07/2010 15:00


Apprendre le français en lisant Proust n'est déjà pas banal en soi !!!!
Un grand monsieur !
Merci pour ce partage :)
Bisous :)


Petit Poucet rêveur 04/07/2010 20:20



Tu es passée par Wikipédia et j'en suis ravie ! Je sais que ce n'est pas toujours évident de suivre un ou plusieurs liens...On n'a pas toujours le temps ni l'envie...


Un grand monsieur, oui, que j'ai envie de découvrir davantage !


Merci à toi, Clo...Bonne soirée.


 


Bon, j'en ai vraiment marre, OB me supprime mes réponses :( J'espère que cette fois, ça va marcher )



Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace