Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 14:22


L I S E U S E

Elle fréquente les chants des poètes, sa demeure essentielle.

Se laisse envahir par ces mots issus d'ailleurs. Multipliée.

Comme l'étreinte du soleil, la palpitation aigüe de la mer.
Vie dans la vie. Osmose. Une plénitude sans vergogne,
sans
confins. Détachées de toute entrave, les images
resplendissent
à leur juste place, les sons se hèlent et
rebondissent. Une
musique de naissance, d'origine,
retrouvée en larmes et en joie.
Feux de fêtes brandis
aux carrefours. Souterraine alchimie.




                     Singulières et plurielles

                        Colette Nys-Mazure

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Le souffle des poètes
commenter cet article

commentaires

MULLER Géraldine 26/10/2009 13:16


Que c'est beau! Un merveilleux choix!
Géraldne


Petit Poucet rêveur 29/10/2009 20:32


Merci Géraldine. Heureuse que toi aussi tu apprécies cet extrait. 


colette 25/10/2009 09:41


singulièrement beau !


Petit Poucet rêveur 29/10/2009 20:28


Merci pour ce partage, Colette. Heureuse que tu l'apprécies toi aussi...


carole 22/10/2009 11:19


bonjour, ça donne envie d'en savoir plus sur ce livre et son auteur. Que je ne connais pas.


Petit Poucet rêveur 29/10/2009 20:21


Bonsoir Carole. Je suis heureuse si j'ai pu vous donner envie de la découvrir davantage. J'avais mis un lien vers son site, dans cet article. Je la considère comme une femme d'exception.


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace