Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 16:47


Il n'est pas de besogne inutile
et tout ce que nous faisons
participe à une oeuvre globale,
dont nous ne saisissons pas
toujours la signification, mais
qui n'en est pas moins efficace.


Hélène François





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article

commentaires

Ut 18/11/2009 08:55


Je ne parle pas de géométrie : je parle du Centre... (sourire)


Petit Poucet rêveur 18/11/2009 09:02


Alors là je viens justement de passer chez toi, je n'avais pas encore lu toutes tes réponses...Et puis je vois que j'ai un nouveau commentaire...Oui tu me fais sourire...je repasserai chez toi pour
poursuivre le fil des mots...Bonne journée, Ut...


Ut 17/11/2009 20:09


Une oeuvre a une unité. C'est rond comme l'oeuf :)


Petit Poucet rêveur 17/11/2009 22:48


Parce que c'est rond un oeuf ?...


Ut 16/11/2009 18:36


Parce que je suis tellement éparpillée et multiple, que l'Oeuvre globale ne sera jamais :)


Petit Poucet rêveur 17/11/2009 15:02


Qui a dit que "l'Oeuvre globale" n'était pas multiple ?...


Ut 15/11/2009 16:25


Pffft, j'aimerais bien la connaître mon Oeuvre globale!! Rire!

Désolée...


Petit Poucet rêveur 16/11/2009 09:56


Mais pourquoi être désolée ?


pâques marcelle 14/11/2009 17:41


C'est l'effet papillon...
Méditer et agir
Amicalement
Marcelle


Petit Poucet rêveur 15/11/2009 09:47


L'effet papillon...Bien dit, Marcelle...
Je te souhaite un bon dimanche.


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace