Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 22:28

 

 

 

 

Sur la grande place d'Athènes, le marché offrait ses étals

débordant de tous les produits du sol, de toutes les pro-

ductions de l'art des orfèvres, de la science des artisans

en vêtements et en chaussures, de l'ingéniosité des ta-

pissiers et des ébénistes.

Le philosophe Socrate, pieds nus comme toujours et vêtu

de sa vieille et unique toge, se promenait de l'un à l'autre,

l'oeil intéressé et charmé par ces richesses et ces beautés.

Un de ses disciples l'aborde, étonné :

" Comment toi, Maître, qui nous enseignes la frugalité de la

vie et la limitation des désirs, t'intéresses-tu au marché de

l'Agora, à ces richesse tentantes, à tous ces biens, à toutes

 ces possessions ?

-C'est parce que j'aime y découvrir la quantité

de choses sans lesquelles je peux vivre heureux. " 

 

 

 

                                                          

                  Apologue de l'Orient

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 22:12

 

 

 

 

Quand partons-nous pour  

 

 

                                      le bonheur ?

                                                                                                            

                                                                                                                 Charles Baudelaire 

 

 

 


Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:06

 

Il y a quelque temps j'ai lu, chez Gazou, des citations très fortes sur la vie. 

 

Un jour, sur une belle carte avec un visage d'enfant, j'ai lu celle-ci

que j'ai vite griffonnée sur un bout de papier :

 

 

" On se demande si la vie a un sens...et puis

on rencontre des êtres qui donnent un sens

à la vie.

                                                                                    Brassaï.


 

 

Le passage par Wikipédia vaut le détour...

Pour vous donner envie d'en savoir plus je dirai qu'il fut photographe

(français d'origine hongroise) mais aussi peintre, sculpteur et écrivain !

Il s'est lié d'amitié avec Jacques Prévert (notamment...) et une de ses

photographies illustre le recueil "Paroles" paru en 1946...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 17:26



                                                                                                Pour   Saadou
                                                                                                      

                                                                                                                                                                                                            
                                                                                                    
                                                                                                        
           Celui-là n'est pas mort
          -même si la mort croit l'avoir tué-
           quand sa pensée, avec toute sa force
        et sa sagesse, demeure
         vivante près des vivants.

                                                                                                
                                                                                             "Paroles de Touaregs"
                                                                                                         
                                                                                                    




                                                                                                       
                                                                                           
Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 10:19

Comme un écho à la phrase de Jean

"
Plus le temps passe , plus le sentiment d'être en vie devient clair , puissant."


Vivre,

c'est naître lentement.


  A. de Saint-Exupéry   


Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 22:37


                               
" Il y a mille façons de mourir.

Le tout, c'est de trouver le moyen
de vivre.
"








Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 20:15




" Le refus de l'autre
  c'est aussi le refus
  de la beauté de l'autre
".




Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 20:48



 
"Avant je racontais mes histoires
au monde pour le faire changer;
aujourd'hui je me les raconte
pour que le monde ne me change pas
".



                                                             Un conteur, à Pragues




Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 21:14



En ce début d'année j'ai envie de vous parler d'amour.
Ou plus précisément laisser quelqu'un d'autre vous en parler.
Chez nous c'est un monument, une sorte de géant au-dedans.
Un géant d'amour.
Quelqu'un d'assez exceptionnel. Auteur-compositeur-interprète.
Ecrivain, poète. Un troubadour...
Dans la biographie que j'ai sous les yeux, je lis ceci :
"1961- Suite à une panne de voiture, Julos chante sur les places
de Provence pour payer la réparation.
1962-Tournée en Provence à la manière des troubadours. On paie
sa place au prix du plaisir avec René Zosso et Luc Ponette."

Quand je vous disais que c'était quelqu'un d'assez exceptionnel...
Et ce n'est qu'une petite partie de l'artiste...

J'ai un souvenir très précis du texte qui suit. C'était pendant mes études
secondaires. Nous étions en classe. Quelqu'un est venu nous distribuer,
à chacune, une feuille blanche avec ce texte, cette lettre de Julos.
Tout le monde connaissait son nom.
Voilà bien une chose que j'ai gardé en mémoire.
Des mots que l'on porte en soi pour tout le restant de sa vie.

Cette lettre est à lire comme une offrande pure.



Ma Loulou est partie pour le pays de l’envers du décor, un homme lui a donné 9 coups de poignard dans sa peau douce. C’est la société qui est malade, il nous faut la remettre d’aplomb et d’équerre par l’amour et la persuasion. C’est l’histoire de mon petit amour à moi arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage ni vous ni moi. Je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et nos deux chéris qui lui ressemblent. Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches; le monde est une triste boutique, les coeurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir, il faut reboiser l’âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous retrouverez ma bien aimée; il n’est de vrai que l’amitié et l’amour. Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses. On doit manger chacun, dit-on, un sac de charbon pour aller au paradis. Ah! Comme j’aimerais qu’il y ait un paradis! Comme ce serait doux les retrouvailles. En attendant, à vous autres, mes amis d’ici-bas, face à ce qui m’arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu’un histrion, qu’un batteur de planches, qu’un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire ce à quoi je pense aujourd’hui. Je pense de toutes mes forces qu’il faut s’aimer à tort et à travers. 


Julos Beaucarne

Nuit du 2 au 3 février 1975






Vous la retrouverez chez lui,  avec une photo de sa loulou. Vous pourrez aussi, si vous le voulez, l'écouter...




Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:51
 



En ce premier jour de l'an je veux plus que jamais
rêver
  


                                                          Nocturne coteaux 005

                                                      
         
      J'aime celui qui rêve l'impossible



                                                                                        Goethe








Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A méditer
commenter cet article

Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace