Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 15:14

 

 

 

Je l'ai depuis quelques heures. Entre les mains de la libraire, j'ai découvert à quoi il ressemblait. Une

"brique"...Couverture jaune. Les noms des deux auteurs, en rouge.  Non seulement j'ai attendu d'être

rentrée à la maison pour le sortir du sachet en plastique mais aussi d'avoir mangé, rangé le bloc évier,

mis le linge à sécher. Je me suis lavé les mains et je suis montée dans ma chambre. Sur le lit, le dos 

 calé contre l'oreiller, j'ai poussé sur le bouton du ventilateur. J'ai pris le livre contre moi, l'ai regardé

puis lu la quatrième de couverture. Elle commence comme ceci :

      

 " La rencontre annoncée dans cette correspondance entre deux génies

  de la poésie russe du vingtième siècle est un événement littéraire

  exceptionnel."

      

 J'ai ouvert le livre. On croit peut-être que c'est un geste banal, surtout  à force d'être répété mais

il n'en est  rien. Et quand, de surcroît, il s'agit d'une correspondance entre deux personnes, lieu

de l'intime par excellence, on rentre quelque part où on n'aurait jamais eu accès sans la décision

d'une personne. Cette personne ici, se nomme Ariadna Efron. Elle est la fille de Marina Tsvetaeva.

Ce que Ariadna offre au monde, ce sont les lettres échangées entre sa mère et Boris Pasternak.

De 1922 à 1936 soit pendant 14 ans...

Au total 680 pages avec, si j'ai bien calculé, 67 pages de notes.


Marina Tsvetaeva, je l'ai découverte dans " Est-ce que tu m'aimes encore ? ", autre correspondance

mais entre elle et Rainer Maria Rilke. Et c'est à Boris Pasternak qu'elle doit cette correspondance

avec Rilke au cours de l'été 1926...

 

" Il faut lire les lettres de Tsvetaeva et de Pasternak comme leur poésie,    

comme une oeuvre à part entière."

 

Je vais donc entrer à pas lents dans cette oeuvre, la laisser pénétrer en moi et rejoindre la multitude de

ceux qui m'accompagnent déjà et me façonnent, chacun à leur manière.

 


 

 

 

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Ces mondes de papier
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 16:32


L'année dernière, la Foire du Livre ce ne fut pas moins de quatre allers et retours sur les cinq jours...Cette année, malgré une palette toujours extrêmement riche, ma participation s'est limitée à un seul jour.  Pas l'énergie suffisante...Et pourtant, à chaque fois, j'en reçois là-bas...J'en reviens plus forte, nourrie des rencontres à foison, enthousiasmée, avec de nouveaux auteurs à lire et un cahier rempli de notes...
Cette journée en compagnie de ma cadette fut bien belle. Pourtant, à peine arrivée, j'ai appris qu' Eric Fottorino n'était pas venu...Il était malade. Grosse déception...

J'ai accompagné ma fille aux séances de dédicace, elle a eu la chance de rencontrer cette année plusiers auteurs jeunesse qu'elle a lus il y a quelques années. Elle a aussi fini par trouver en librairie un livre qu'elle cherchait également depuis plusiers années et qu'elle a pu également faire dédicacer. J'ai pris des photos. Aujourd'hui je regrette de ne pas en avoir pris l'année dernière, avec Pierre Bottero. J'ai eu une pensée pour lui qui ne sera plus jamais là.

Ensuite ma fille avait épinglé une rencontre avec
Jean Bofane . Cet auteur figure dans un choix de livres proposé dans le cadre d' un cours de ittérature comparée. Participait également à cette rencontre Françoise Guillitte d'Amnesty International. Autour du thème "Littérature engagée" il était question du Congo.

Deuxième belle rencontre de cette journée, dans le cadre des "Echappées africaines", un duo d'écrivains belgo-haïtien : Jean-Luc Outers et Dany Laferrière. Jean-Luc Outers n'a pas cessé de faire l"éloge du livre de Dany Laferrière, Prix Médicis pour " L'énigme du retour ". Un grand moment d'émotion avec beaucoup de rires...Mais comme dit si bien Dany Laferrière, ce n'est pas parce qu'on rit que c'est forcément drôle...Et il a raison...


Quelques photos...


DSCF6700


Signature de mon livre "J'étais derrière toi" par Nicolas Fargues, découvert à la Foire du Livre il y a trois ans je crois...A part mon prénom et merci, je n'ai pas su dire un mot, ce qui ne m'arrive jamais...Peut-être parce qu'il a un très beau visage, qu'il est jeune et qu'il y avait une autre jeune auteure à côté de lui...



DSCF6697


Une petite relecture tout de même avant de me rendre le livre,
avec un grand sourire...




DSCF6719




DSCF6720


J
ean Bofane, Françoise (et pas François...) Guillitte
Rencontre animée par André Zaleski




DSCF6729


Jean-Luc Outers
, écrivain belge





DSCF6733

Dany Laferrière, "invité de coeur" de cette édition 2010.
Grâce à une collaboration avec l'ONG CEC :
Coopération Education Culture.

 

L'écrivain haïtien se trouvait justement à Haïti
lors du tremblement de terre.


" C'est le seul moment où j'ai fait partie du cosmos,
où je faisais corps avec la terre
."


DSCF6735
    


                                                                          
                                                                                              Bruxelles, Tour et Taxis,
                                                                                        samedi 6 mars 2010








Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Ces mondes de papier
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 10:01






Blog 011








                           






                          


                                               La lumière est dans le livre.
                                   Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner,
                                      laissez-le faire. Qui que vous soyez qui voulez
                                          cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser,
                                                                               mettez des livres partout.



                                                                                                     Victor Hugo


                        
                            
Blog 014


                           

                            







  Photos : Le petit sauvage
             
Alexandre Jardin





Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Ces mondes de papier
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 20:49





           Peu de livres changent  une vie.

       Quand ils la changent c'est pour toujours,

        des portes s'ouvrent qu'on ne soupçonnait pas,

        on entre et on ne reviendra plus en arrière
.




                                                                               
                                                  La plus que vive
.


                                                                            Christian Bobin




Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Ces mondes de papier
commenter cet article

Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace