Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 22:17
            
9-jan-10-099.jpg   









                                                                                                           





Ce soir les enfants sont chez leur père.
 Pour la seconde fois en deux mois...
Demain c'est son anniversaire.                                                       9 jan 10 111
Je réalise que je n'ai jamais
passé
de soirée
seule à la maison.

C'est quelque chose de neuf,                                                          
à découvrir comme une saveur inconnue.
Je me suis fait à manger.                                                                  
Un petit coin à moi sur le bloc évier,                                           
mon
repaire habituel,
entre l'ordinateur
et mes
feuilles blanches
ou remplies de mon écriture.

J'ai mis un CD. Damien Rice.
C'est extrêmement rare quand j'écoute
de la
musique. Uniquement quand je
suis seule.
Et que je n'écris pas.
Je me construis mon empire.
Des bougies.
Un verre de vin.  
Je bâtis un poème.
Je pose ses fondations.

Pour un Fou, un ange.                                                                        9-jan-10-102.jpg
Un jeune homme étrange.                                                                             
L'instant comme un miracle.
Etre à soi, rien qu'à soi.                                                                    


                                                                                                                  




                                                                                                                     

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Le coeur au bord des mots
commenter cet article

commentaires

MULLER Géraldine 12/01/2010 19:40


C'est vraiment un très beau texte; merci pour cette partition à la voix profonde et intime.

Géraldine


Petit Poucet rêveur 12/01/2010 20:52


Merci beaucoup, Géraldine...


Danièle 12/01/2010 00:11


Des petits moments de seul(e) à seul(e) avec soi-même.. Nécessaires et bienfaisants parfois comme un baume là où ça fait mal, comme de l'arnica sur un bleu...
Bon, là je ne suis pas très poétique.. Peut-être parce que la Solitude habite chez moi... Et que le cordonnier étant le plus mal chaussé, je ne suis pas habile pour en parler !!!

Belle nuit Poucet !


Petit Poucet rêveur 12/01/2010 11:06


Tiens, tu connais l'arnica toi aussi :)
Je découvre de plus en plus combien la Solitude habite chez bon nombre d'entre vous...Il y a dans Train de nuit un passage qui m'interpelle beaucoup à ce sujet...Je le publierai dès que
possible.
Je t'embrasse, Danièle.


Maria-D 11/01/2010 23:37


Dimanche était votre anniversaire donc ...
en retard certes ... je vous embrasse


Petit Poucet rêveur 12/01/2010 10:57


Non, Maria...C'était l'anniversaire du père de mes enfants...
Je te souhaite une belle journée dans ce blanc de l'hiver...


petitefolie 11/01/2010 22:21


j imagine très bien................ bizzzzzzzz


Petit Poucet rêveur 11/01/2010 23:01


Bonsoir Petitefolie...Voilà bien un pseudo pétillant !
Merci pour ce passage et bienvenue.


tilk 11/01/2010 18:41


être à soi...être soi...c'est vrai que c'est bon..
on a trop tendance à s'oublier...
besos
tilk

tu vois je ne t'abandonnes pas! ! !


Petit Poucet rêveur 11/01/2010 21:42


Merci Tilk...Je vois, oui...:)


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace