Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 15:46

                                                                                  Ebauchée dans le cadre de l'atelier
                                                                 " Vers Duras" avec Marie-Andrée Delhamende
                                                                                  retravaillée et envoyée à celui qui fut
                                                                                  ma source d'inspiration.







Une certaine présence


Je suis seule dans la chambre, cette chambre où je ne fais que passer.
Quelques heures à la clarté du jour, une nuit.
D'autres hôtes m'y ont précédé, d'autres me succéderont.
Dehors, dedans, le calme est saisissant. Il ne m'oppresse pas,
au contraire, il m'apaise, me nourrit.
A demi-couchée sur le drap blanc, la tête calée contre l'oreiller,
je me laisse habiter par le silence.
Tu en remplis tout l'espace, mon ange. Je l'ai dit. J'ai osé. T'appeler mon ange.
Tu en es un. Et quand tu ouvres tes ailes, c'est pour déposer ça et là un texte,
un poème, une lettre élégante.
Tes mots sont venus jusqu'à moi, ils ont l'audace de ta jeunesse, ils en ont
la beauté singulière. Tu es au bout du monde et pourtant tu es ici, dans cette
chambre couleur crème où je t'imagine, je t'invente un corps, un visage.
C'est comment un ange ? Je ne sais pas. Je ne sais pas.
A côté de moi, sur le lit, il ya ce Café au lait particulier dont je m'abreuve au
goutte à goutte, mot après mot. A force de le relire, je finirai par en connaître
chaque virgule et même les blancs entre les lignes.
Et quand enfin mes paupières alourdies de sommeil se ferment,
c'est l'arôme de ce Café que je sens encore ; il m'emporte vers demain dans
cette chambre où je suis seule, avec ce silence qui m'enveloppe comme une étreinte.

                                                                 

                                                                                                          Avril 2007
                                                                                                     
                                                        


Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans Lettres particulières
commenter cet article

commentaires

Quichottine 11/05/2010 21:49


Je ne sais... Il m'arrive aussi de laisser des messages et qu'ils s'endorment doucement comme les blogs où je les ai déposés.

... et puis, un jour, ils disparaissent. Quelqu'un est passé et a appuyé sur la croix rouge qui efface à jamais le blog et ses commentaires.

La vie, c'est aussi cela.

Merci à toi pour ces réponses.


Petit Poucet rêveur 12/05/2010 21:20



Oui, c'est vrai...Cela doit faire une drôle d'impression...Je n'ai plus été chez Polly ni chez Petite Elfe et peut-être que chez elles aussi il n'existe plus rien...Je vais peut-être avoir, moi
aussi, des surprises en me baladant à nouveau chez les uns et les autres...


Mais en lisant "lettre à l'absente", je ne pensais pas à un message mais davantage à une lettre comme la mienne à l'absent...


Merci d'être toujours là, Quichottine. 



Quichottine 07/05/2010 16:30


Il faudrait sans doute que je t'écrive aussi une lettre à l'absente...

Mais qui sait si tu la recevrais ?


Petit Poucet rêveur 11/05/2010 21:15



Et pourquoi ne la recevrais-je pas ? J'ai aimé aussi ces mots-là...déposés ici...


Merci d'être toujours là.



Quichottine 17/03/2010 10:37


Je sais.. Pour les silences.

Je sais aussi que j'ai tant pris de retard partout que ces silences s'accumulent et peuvent paraître abandon.

Il n'en est rien.
Ne t'en fais pas. Je ne suis pas loin.


Petit Poucet rêveur 17/03/2010 10:42


 Ce n'est pas à toi que je pense en parlant de silence...Je sais que tu as beaucoup à faire, à répondre, autre chose que moi et j'ai parfois déjà difficile de suivre...Alors je sais...Et puis
tu as ta vie de famille, ça, je le sais aussi...Je sais que tu n'es pas loin, oui, cela je le sais...
Merci à toi...


tilk 13/03/2010 22:26


merveilleux texte...bcp d'émotion..on entend le silence
on voit l'absence
besos
tilk


Petit Poucet rêveur 17/03/2010 10:34


Merci beaucoup, Tilk...


Yvon 13/03/2010 16:48


Tes mots sont très beaux...
J'espère qu'ils toucheront ton Ange...
Car parfois, avec la sagesse de l'âge, on peut se prendre à regretter d'audace de la jeunesse qui vous fait passer auprès du bonheur.


Petit Poucet rêveur 17/03/2010 10:33


Merci Yvon...Oui, mes mots avaient touché mon Ange, en 2007...Grâce à toi, j'ai été les relire...
J'avais reçu en cadeau de bien beaux mots, moi aussi...Merci encore...


Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace