Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 21:48

 

 

Le 23 juillet 2009, je créais mon espace de toile.

ll s'inscrivait dans une démarche personnelle, vers

un ailleurs mis en mots et que vous pouvez lire ou

relire, ici à droite.

Le temps de rendre cet endroit présentable, de l'apprivoiser,

de voir "comment ça marche", de l'habiller un peu et le 9 août

2009, j'envoyais l'adresse à quelques personnes. Cinq tout au

plus. Et puis j'ai commencé à me balader dans ce gigantesque

monde, chinant comme dans un marché aux puces ou mieux

comme si j'étais dans une librairie !

J'ai découvert des endroits fabuleux. C'est ici que j'ai retrouvé

Lali pour ma plus grande joie. Sans ce lieu, le silence aurait-il

eu le dernier mot ? Nul ne le sait.

La première personne à qui j'ai envoyé le lien c'est Oeil-de-Nuit.

Secrètement j'espérais que ce soit lui qui inscrive la première trace.

Disons que j'aurais trouvé cela symbolique. Mais Oeil-de- Nuit je le

retrouve ailleurs, parfois entre deux silences, depuis quatre ans.

J'étais donc curieuse de voir qui viendrait déposer les premiers mots.

Ce fut Quichottine, découverte la veille sous "l'Ombre du vent". Elle

avait écrit qu'elle reviendrait. Elle est revenue. Elle est toujours là. 

Je n'aime pas les statistiques concernant les blogs mais pour le fun,

je dirai juste que le centième commentaire a été écrit par Colette et

que le millième a été écrit...par Colette ! Je trouve cela assez cocasse...

Je ne vais pas faire un discours mais vous dire, vous redire merci d'être

là, avec moi. Merci à celles qui, depuis le début, ne me lâchent pas.

Merci à celles (et à ceux-ils sont rares)qui donnent de la vie à cet

ailleurs,qui livrent des pans de leur propre vie. 

Merci du fond de ce coeur si sensible et rempli d'émotion pour ce bout

de chemin commencé ensemble.

C'est parti pour une deuxième année. Et parfois je me dis qu'il faudrait

peut-être envisager cet endroit comme un hall de gare. Là où on n'est

que de passage, entre deux destinations, entre aller et retour. Là où on

s'engouffre dans  un va-et-vient, entre départ et arrivée. 

Je ne pense pas que les gares soient des lieux propices à des amitiés 

mais il arrive que quelqu'un nous accompagne sur le quai ou nous

attende sur un autre quai. Ou plus loin.

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part". Ah j'aimerais tant

que quelqu'un m'attende quelque part. Cette phrase d'Anna Gavalda

s'impose toute seule, parce qu'ici aussi, il est question de voyage. Et que

vous en faites partie.

 

M E R C I...

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit Poucet rêveur - dans A l'ancre de mes mots
commenter cet article

commentaires

wictoria 08/09/2010 12:02


un blog est une sorte de miroir dans lequel nous ne sommes pas seuls à nous refléter, c'est un peu enivrant et fou... bon bloganniversaire !


Pâques 15/08/2010 15:41


C'est amusant, car justement - je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part- fait partie de mes dernières lectures. Il est écrit à l'arrière que les personnages sont pleins d'espoirs futiles,
ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoique qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains.
Et je me dis que c'est un peu la réalité du net :-)
Amicalement
Marcelle


Petit Poucet rêveur 20/08/2010 21:18



Il y a des nouvelles que j'ai vraiment bien aimées et d'autres moins dans ce recueil.


Et ce n'est pas si simple d'être humain...La preuve, beaucoup ne le sont pas...


Merci, Marcelle.



Annick 13/08/2010 14:37


Je suis très contente d'avoir découvert ton espace et de d'y poser mes pas.


Petit Poucet rêveur 20/08/2010 21:20



 


Moi aussi je suis très contente que tu viennes y poser tes pas et tes petis cailloux...



Quichottine en pause à durée indéterminée 13/08/2010 12:54


Très bon anniversaire à ton blog... Même en retard, ces voeux sont sincères.

Je pense qu'il faut que ton blog te ressemble, que tu t'y sentes bien.

Je ne sais pas pourquoi, mais je pense que tu ne te sentirais pas forcément bien dans un hall de gare... c'est comme le dit Jeanne, un lieu d'échanges un peu bruyant...

Il y a trop de départs et peu de retours...

Passe une belle journée. Je t'embrasse.


Jeanne Fadosi 12/08/2010 14:42


C'est Quichottine qui m'a fait découvrir ton espace sur la toile et je m'en réjouis car j'ai du plaisir à lire tes mots et me faufiler dans les interlignes de ta pensée. Mais s'il te plait, ne le
transforme pas en hall de gare ! C'est plein de courants d'air, de bruits, de bousculades, et de séparations ...
Longue et douce vie à ton blog et merci de l'avoir créé et de le nourrir. Ton chemin nourrit aussi la lectrice que je suis


Petit Poucet rêveur 12/08/2010 21:40



 


Comme il est agréable de rire parfois en lisant les mots des autres...C'est promis, Jeanne, rien que pour toi, je n'en ferai pas un hall de gare...Je suis vraiment touchée de savoir que mon
chemin te nourrit aussi. Merci beaucoup, Jeanne.  



Se couler vers un ailleurs

Je ne sais vers quel changement je me coule "
  mais le voyage a bel et bien  commencé.
  
Vers un ailleurs où je pourrais me poser,
poser mon corps chaotique et fatigué,
le poids de mes blessures.

Un ailleurs avec des mots
léchés par les vagues 
à moins que ce ne soit par mes larmes.
Car, à portée de regard, comme une évidence: la mer.
A perte d'horizon. La mer. 
Sa rumeur, ses humeurs.
La mer et l'écriture comme subsistance,
pain de mes jours.

Un ailleurs à l'écoute
de ma petite musique intérieure.
A défaut d'une chambre à soi,
inventer symboliquement un espace
qui m'appartienne,
que je puisse habiter à ma façon.
Construction encore bien fragile et hésitante, 
à grands coups de découragement, 
de tentatives maladroites et d'acharnement,
cet endroit se dessine peu à peu. 
Sous mes yeux. Sous les vôtres s'ils s'y posent. 

Espace impalpable qui se voudrait
alcôve sobre et chaude pour y loger 
un peu (le peu) de ce que je suis. 
Espace impalpable mais vivant
comme un battement d'aile.


      
         
Oui, le voyage a bel et bien commencé.

                                                        
                              
                      21 juillet 2009                          

Recherche

Plantez des arbres...

Choisissez ETHICLE et plantez des arbres.

DSCF1085.jpg
          Photo : Julie

100 recherches = un arbre planté.
http://www.ethicle.com

Archives

Je soutiens



                                        Médecins du Monde
                                                                et
                                                              
                                              G
reenpeace